La diète sans S

2009-06-15 | Nutrition par Stéphane Houde

La diète sans S, vous connaissez ? No snacks, no sweets, no seconds. Ou si vous préférez, aucune collation, aucun dessert et aucune seconde portion. Voici les recommandations d'une simplicité déconcertante que propose la diète sans S.

Depuis cinq ans, Reinhard Engels a perdu 40 livres en cessant seulement de manger des collations, des desserts et de prendre une deuxième portion de ses repas. Il déroge à cette règle les samedis et les dimanches, soit les jours qui commencent par un S en anglais (Saturday et Sunday). Il se gâte aussi les jours de fêtes qu'il appelle les jours spéciaux (Noel, Pâques etc.).

Loin d'être un professionnel de la santé, M. Engels est plutôt un programmeur informatique, mais il a choisi de publiciser sa diète sur Internet parce qu'elle lui semble pratique et facile à suivre pour tout le monde.

Règle 1

Aucune collation. C'est la recommandation la plus controversée.

En effet, de plus en plus de diètes recommandent de manger plusieurs collations au lieu de trois repas durant la journée, parce que l'organisme métabolise mieux les petites portions.

Mais selon M. Engels, certaines études (source : Snaking du Harvard Magazine 2004) ont démontré que les gens prennent plus de calories en mangeant plusieurs collations par jour qu'en se limitant à trois plats.

Règle 2

Aucun dessert. C'est-à-dire pas de tablette de chocolat, de biscuits, de boissons gazeuses, etc. Pour ceux qui auraient de la difficulté à couper définitivement les desserts, M. Engels recommande d'éliminer les plus caloriques.

Règle 3

Fini, les secondes portions. D'après l'auteur de la diète, il faut se limiter à une seule assiette suffisamment remplie. Prenez l'habitude de manger assez à chaque repas pour éviter d'avoir faim entre-temps et de prendre une collation.

Règle 4

Se gâter les fins de semaine et les jours de fête. Si vous ne vous donnez pas des jours de permission, vous allez craquer. De toute façon, peu de gens suivent leur diète ces jours-là, affirme Reinhard Engels.